Ancien sujet "Operation Avalanche"

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fedorovitch le Mar 13 Juil - 13:21

Idem que pour Merkur, petit sujet de travail...

De mémoire Salerne c'est

1 opération de commandos au Nord avec débarquement pour la prise d'un zone urbaine

1 opération britannique au centre, avec une position délicate à tenir, et des renforts blindés tardifs

1 opération américaine au sud, avec une offensive US en zone montagneuse avec des renforts de paras

En parallèle:

1 opération américaine dans les terres avec un largage de paras pour freiner les renforts allemands

1 opération britanique de diversion avec le débarquement à tarente puis la remontée au nord de la 8th

1 opération allemande consistant en une violente contre-attaque axée sur la jonction des sercteurs Britannique et US

..sans oublier la partie aérienne qui vise les navire allié dans le Golfe Smile

..bref de quoi s'amuser hein? ..surtout si on ouvre par la partie "débarquement", peu violent a priori mais tactiquement déterminante.
avatar
Fedorovitch
Major
Major

Nombre de messages : 907
Nation : 51-ya armiya
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fedorovitch le Ven 16 Juil - 11:59

Je recolle ici le projet tel qu'on l'a laissé, c'est à dire centré sur le contre-attaque allemande. Mais sur deux jours on peut envisager le débarquement et la phase offensive alliée en visant à installer la tête de pont. Voir même peut-être rallonger avec la percée de la VIIIè venant de Tarente retardée par les para allemands, et les parachutages retardateurs alliés sur les arrières.

A l’aube du 9 septembre 1943 la V° armée alliée est chaudement accueillie dans le golfe de Salerne. Néanmoins un tête de pont est établi qui progressera lentement dans les jours suivants sans atteindre ses objectifs.

Au nord le 10° corps britannique progresse péniblement si bien que le 12 septembre la tête pont n’a pas atteint pas plus de 8km de profondeur, quand elle n’est pas réduite à 2km, laissant les plages sous le feu de l’artillerie allemande. La situation du X° corps est si délicate qu’il a du aligner la totalité de son infanterie sur le front, sans pouvoir débarquer le gros de ses forces blindées. Seuls le 40th RTR (fraîchement équipé de sherman) a pu prendre part aux combats à la jonction avec les forces US, débarquées au Sud.

A sud un terrain une plaine plus profonde permet au VI° corps de progresser un plus à l’intérieur des terres, sans pouvoir non plus se prémunir de l’artillerie adverse. Le 11 septembre les 45th (Thunderbird) et 36th (Texas) renforcés par deux bataillons de char un bataillon de chasseur de char ont atteint l’usine de tabac et le village d’Altavilla Silentina.

La situation est si précaire que le QG de la V° Armée restera longtemps à bords du « Ancon ». A peine débarqué et installé le 12 au matin au centre de la tête de pont, il devra déménager dans la soirée à Paestum, à l’extrème sud du dispositif..

A terre les alliés sont soutenus dans leur progression par les navires dans la baie, eux même soumis à des attaques régulière de la Luftwaffe qui connaît quelques succès. L’aviation alliée, toujours basée en Sicile et en Tunisie (la piste de paestum suffit à peine aux appareils d’observation et l’aérodrome de Montecorvino reste sous le feu de l’artillerie allemande) est principalement employée contre les arrières ennemis et ses zones de concentration.

Car le commandement allemand a bien interprété la situation et rassemble toutes ses forces en vue de rejeter les alliés à la mer et se contentant de ralentir la 8th armée remontant de Calabre via le détroit de Messine.

Le 12, les allemands ont rassemblé autour de la Baie :

La division blindée « Hermann Goering » et la 15. PanzerGrenadier éprouvés par les combats de Sicile et renforcés de 2 bataillons de parachutistes, la 16. Panzer et la 29. PanzerGrenadier. Une portion de la 26. Panzer parviendra à se joindre aux combats un peu plus tard.

Cette même journée la pression allemande qui n’a jamais cessé depuis le début de l’opération, s’intensifie, si bien que les alliés qui avaient détecté les concentrations allemandes s’attendent à devoir faire face à une contre attaque d’envergure.

Les britanniques sont chassés de l’aérodrome de Montecorvino, et les américains d’Altavilla. Mais les alliés contre-attaque à leur tour cette même journée. Les britanniques reprennent l’aérodrome sans pouvoir reprendre Battipaglia et la 36th US reprend Altavilla. Lors de cette contre attaque la 45th chassera les allemands de l’usine de tabac qui commande le principal accès à la tête pont.

Le 13 septembre à l’aube les allemands lancent leur offensive majeure. Bien qu’au bord de la rupture les lignes britanniques ne bougeront pas et le 14, la 7th Armored seule réserve disponible, sera débarquée. Les Américains quant à eux seront chassés de l’usine de tabac et d’Altavilla Silentina, et devront se replier de plusieurs kilomètres avant de recevoir eux aussi la totalité de la réserve disponible: le dernier régiment de la 36th par voie amphibie, et 2 régiments de la 82nd Airborne par voie aérienne.



Terrain

Je n’ai représenté sur la carte que ce que j’ai trouvé sur les cartes et dans les récits. J’ai supprimé quelques routes secondaire et rivières sans importance et recyclé le terrain de Troïna.

Collines : décors de troïna inclus quelques éléments du club. Les Collines hâchurées sont couverte de terrain type Rocaille/Broussailles (cf. Troïna) ou de vigne (Altavilla)
Route n° 18 : 7,20m de route principale
Routes secondaires : 7,80m
Rivières (Sele et Calore) : 3m
Ruisseau (La Cosa) : 1,20m
Murets : 1,70m
Hameaux : 12 petits bâtiments
Pistes d’aviation: 2
..+ la tour, le temple et l’usine.

La Sele n’est franchissable qu’au Gué (règle à définir) et au pont de la route 18 (les autres ponts sont détruits.
La Calore est franchissable à Gué (cf. ci-dessus)
La Cosa (type troïna) : couvert léger, risque d’immobilisation et demi-mouvement
Les hâchures bleues représente le front de mer.

Les surfaces n° III et IV ne sont pas attachés au reste. La n°III pouvant indifféremment être attaqués à la n° II ou n° IV, selon la situation la plus pratique en cours de partie




Données générales sur les forces en présence

Budgets

Les budgets sont reformatés à la manière de Troïna pour garder l’esprit de revanche, d’autant que les éléments de terrains sont quasiment identiques. Les restriction de troupes sont là pour reproduire a minima les moyens disponibles de chaque coté. Mais vu le budget défensif et la taille du terrain je ne pense pas que ce soit très limitatif.

Renforts

Pour les renforts la partie recouvrant 2 jours de combat (12 et 14) j’ai placé les éléments intervenu (ou au moins mis à disposition) le 14 en renforts tardifs. J’y inclus l’aviation et le soutient Naval parcequ’ils n’ont pas été actifs le 13. L’aviation est restée à sa mission stratégique et redirigée sur le front que le 14 (base lointaines oblige et aviation embarquée étant absorbée par sa mission de protection de la flotte). De même la soudaineté de l’attaque allemande et le mouvement de reculs et de redéploiement (dus au combat de la veille) n’a pas permis à l’artillerie Navale d’entrer en action (fort risque de décoiffer les amis). Par contre le 14 les positions nouvelles ou récentes étant bien en place, elle a pu donner de la voix. J’ai conservé la 82°, l’infanterie US et les blindés UK débarqués dans l’intérêt de la partie bien qu’ils n’aient pas eu le temps d’intervenir effectivement.


Options tactiques

Axe :

Le débordement est là pour simuler les attaques multidirectionnelles contre Altavilla et Salerne, sans avoir à rallonger la surface de jeu.
La surprise simule la moindre vigilance de troupes soumise à d’incessants combats depuis 4 jours.
L’infiltration reproduit d’une part la tactique allemande et aussi l’instabilité du front. Son pendant pour les défenseurs est reproduit par l’option «embuscade ».
La réserve mobile reproduit également la tactique allemande employée dans la bataille.
Le bombardement préparatoire reproduit les bombardement massifs sur Altavilla (2h30 de bombardement avant l’attaque) et Salerne (bombardement réguliers tout au long de l’opération).

Alliés :

La bonne tenue des troupes britannique pourtant pour une part ayant fait face dans la plaine à un ennemi le surplombant en permanence est reproduite par l’option « fanatisme »
La position préparée est remplacée par « 7 premiers retranchements » gratuit, pour limiter la part aléatoire, alors que la troupe ne cessent de s’enterrer régulièrement.
J’ai zappé le positionnement caché, puisque désormais il va de soit. Pour l’embuscade voir plus haut.
Le bombardement préparé est là pour simuler la bonne préparation de l’artillerie US très active et performante dans son secteur.

Durée : fin aléatoire à partir du tour 11 (cf . Troïna)

Victoire

Usine de tabac, Persano, Altavilla, Belizzi, : 1PV
Salerne, Battipaglia : 2PV
Temple de Neptune : 3 PV

Ordres de bataille

AXE

Par défaut l’infanterie est du PanzerGrenadier (vétéran).
Les chars moyens sont des Panzer IV, F à G
Les chars légers sont des Panzer III, F à L
Les canons d’assaut sont des STUG III, B à F

Les Panther, Tiger et Pak 43 ne sont pas autorisés

Hermann Goering : 2200 pts

Au moins 2 compagnies de panzergrenadier (réduite ou non) ou para (possibilité de mixer)
Au moins une formation de char ou canons d’assaut
Au moins une batterie hors table

Options tactiques ( 3 sur 4 ) : réserve mobile, surprise, débordement, bombardement préparatoire.

15. PanzerGrenadier + 26. Panzer : 2200 pts

Au moins 1 compagnies de panzergrenadier (réduite ou non) dont au maximum 1 compagnie d’élite (15/ PzGr)
Au moins 2 formations de char ou canons d’assaut

Options tactiques ( 3 sur 4 ) : réserve mobile, surprise, infiltration, bombardement préparatoire.

16. PanzerGrenadier + 26. Panzer : 2200 pts

Au moins 1 compagnies de panzergrenadier (réduite ou non) dont au maximum 1 compagnie d’élite (15/ PzGr)
Au moins 2 formations de char ou canons d’assaut

Options tactiques ( 3 sur 4 ) : réserve mobile, surprise, infiltration, bombardement préparatoire.

29. PanzerGrenadier : 2200 pts

Au moins 2 compagnies de panzergrenadier (réduite ou non)
Au moins une formation de char ou canons d’assaut
Au moins une batterie hors table

Options tactiques ( 3 sur 4 ) : réserve mobile, surprise, débordement, bombardement préparatoire.

ALLIES

Les alliés peuvent consacrer une partie illimitée de leur budget aux fortifications légères. Néanmoins l’instabilité du front limite celles ci aux retranchements, barbelés et barricades.
Ils débutent la partie en placement caché.

Xth Corps Britannique

Le budget global du corps est de 2280 pts.

Le budget du Xème corps est articulé de façon à pouvoir être scindé en 2 ou 3 divisions.
Dans le cas de deux divisions (56th et 46th) chaque divisios doit disposer d’au minimum 1000 pts de budget
Dans le cas de 3 divisions chaque division doit disposer d’au moins 600 pts et le front est subdivisé en 3 parties.

Le budget global est constitué dans limitations suivantes :

Au moins 2 compagnies d’infanterie (ligne, vétéran – réduite ou non) par division si 2 joueurs
Au moins 1 compagnie d’infanterie complète par division si 3 joueurs
Une des compagnies peut être remplacée par une formation de commando qui sera placée dans le secteur de Salerne.
Au plus 1 section de pionniers
Au plus 1 sections de char moyens (Sherman M4)
Au plus 1 section de reconnaissance
Au plus 2 sections antichar (1 max par joueur)
Au plus 1 section de DCA
Au plus 2 sections d’artillerie sur table (1 max par joueur) : le peu de profondeur du front ne permet pas d’utiliser de l’artillerie hors table.

Options tactiques (2 sur 3) : positions préparées (7 premiers retranchements gratuits), fanatisme, embuscade.

Renforts aléatoires à partir du tour 5 : 360 pts au tour 5+

Au choix parmis artillerie Navale, Aviation (P38), Sherman M4, stocks de munitions*

VIth Corps US

Le budget global du corps est de 2280 pts.

45th et 36th divisions

Chaque division dispose de 1015 pts incluant au moins 2 compagnies d’infanterie (réduite ou non) – Ligne, vétéran, hésitant.

Le budget global est constitué dans limitations suivantes, incluant 550 pts de renforts initiaux attribuée à la discrétion du chef de corps.

Au plus 2 sections de char moyens Sherman M4 (1 max par joueur)
Au plus 1 section de reconnaissance
Au plus 1 section de pionniers
Au plus 1 section de M7 (canons d’assaut, tir indirect autorisé)
Au plus 2 sections antichar (1 max par joueur)
Au plus 1 section de DCA
Au plus 2 sections d’artillerie sur table ou hors table (1 max par joueur) : 105 ou 155

- l’artillerie hors table sera disposer sous la forme de 3 pièces d’artillerie sur la surface n° III, et pourra être activée en tir direct sur toute cible à moins de 10 cm du périmètre Sele-Calore-La Cosa

- l’artillerie sur table sera déployée derrière ce même périmètre Sele-Calore-Cosa, le front au-delà étant trop instable ou trop fraîchement conquis pour y risquer son artillerie divisionnaire (105+).

Options tactiques (2 sur 3) : positions préparées (7 premiers retranchements gratuits), bombardement préparé, embuscade.

Renforts aléatoires à partir du tour 5 : 360 pts au tour 5+

Au choix parmi : artillerie Navale, Aviation (P38), Infanterie (1), Parachutistes (1) stocks de munitions*

L’infanterie sera débarquée sur la plage de Paestum, aux environs de la Tour.
Les parachutistes seront largués sur la carte n° IV suivant les règles habituelles[/i]
avatar
Fedorovitch
Major
Major

Nombre de messages : 907
Nation : 51-ya armiya
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Lun 19 Juil - 16:02

Premier jet sur Avalanche King Size en mode week-end.
Chaque rectangle représente une zone de 120x180, soit au total 10 zones et 30 tables (sur une cinquantaine dans la salle je crois)



Idée générale:

A- Percée
La remontée depuis la calabre de la 5° division britannique (partie de la 8ème qui intègre la 1ère armée canadienne laquelle est engagée sur un axe plus à l'ouest, comme possibilité de les jouer à la place de la 5ème) fixe le timing des opération. Historiquement ils feront la jonction 5 jours après la bataille.
Soit un percée en format X2 en zone montagneuse donc a priori calée sur 20 tours de jeu. Le combat retardateur est mené par les paras de la 1ère FJ.

B- Débarquement
Parallèlement débarquement dans la baie (pour une question pratique lié au matériel et joueurs j'ai zappé la zone nord - salerne - dévolue à une seconde division britannique puis contre attaquée la "Hermann Goering".

Donc là 3 zones de débarquement formatée a peu près normalement. Donc sur 10 tours.
Point particulier: les renforts supplémentaires (1000 pts) peuvent commencer à débarquer par vague dès la prise de l'objectif initial et à amorcer leur mouvement vers le second objectif. Dans le même ordre d'idée les défenseurs peuvent également tenter de se replier vers la zone secondaire à tout moment.

C- Parachutages

Après le débarquement et après avoir observer des concentrations de troupes allemandes en vue d'une contre-attaque, les alliés parachute des éléments de la 82ème sur la zone arrière. A partir du tour 4: assaut aéroporté X2 avec 3 objectifs susceptibles de soutenir la contre attaque de Kesseling.

- aérodrome: soutient de stukas
- dépôt: "manque d'approvisionnement"
- batterie: soutient de 155mm

Les paras disposent donc de 6 tours pour priver les allemands de ces soutient...qui seront disponibles à des degrés divers selon la situation tactique du moment à partir du 11ème tour et au delà (c'est à dire à compter du début de la contre-attaque

D- Contre-attaque

A priori le rappport de force le plus probable sera de 1 vs 1: 1500 débarqué - 500 pertes + 1000 de renfort = 2500 pts + récupération des fortifications en zone de débarquement vs 2500 pts...soit du 1 contre 1 mais avec des bonus possibles coté soutient allemand mais et un dispositif défensif mal préparée en zone secondaire.

Quoiqu'il en soit au tour 11 est difficile à prévoir, mais le coté aléatoire sera compensé par la division en 3 zones. Au final le rapport de force et la situation tactique devrit confiner entre "l'assaut et l'engagement".

E- Décors

La zone principale ne devrait pas poser de soucis. Pour la percée c'est moins évident. Il faudra certainement trouver de la route en plus et taper dans le relief du club. La zone de parachutage devait être dans une situation intermédiaire. Dans tous les cas je vais essayer de pondre des cartes avec ce que je connais du matos de Sylvain, du mien et de celui du club.

F- Figurines

A priori, en se basant sur une présence optimale

Axe:

Après vérifications je peux fournir les effectifs de la 1. FJ, 16. Panzer (débarquement et assaut) et la défense en zone arrière.

Resterait 3000 pts pour la 15. PzGr et 3000 pts pour la 29. PzGr

Avec le matos de Quentin, Laurent, une poignée de blindés à Sylvain et les fond de tiroir de Pépé et Michel, ça doit être faisable...quitte a intégrer un contingent de 500 pts italiens dans les zones de débaquement de l'une ou l'autre PzGr Division.

Alliés

36th "Texas" et 45th "Thunderbird", Olivier et Pierrick, a priori sans soucis pour 2500 pts chacun
5th Brit (ou 1st Canadian) et 56th Brit, idem J'imagine pour Mimo et Sylvain
82nd Airborne: là c'est formaté pour Guillaume et Michel avec 1000 pts chacun avec un petit stage de formation préalable.

Dans l'ensemble je pense partir sur une souplesse de 10% pour ce qui est des attributions de budget entre chaque divisions/joueur sur chaque grande carte (par exemple si la 36th pointe à 2250 pts, la 45th peut monter à 2750 pts (et idem pour les saucissonnages propres à chaque scénario).

G- Joueurs

Construction purement intellectuelle de ma part:

Alliés: Pierrick, Olivier, Mimo, Sylvain, Michel, Guillaume
Axe: Quentin, Pepe, Laurent, Olivier, recrue ou réapparition de Régis?

Dans tous les cas en étant optimiste et pour jouer à 100% soit à 11 joueurs il faudra au moins former Michel et Guillaume au parachutage, et une recrue en défense contre eux....

Ceci dit le scénario comme il est présenté est aisément remaniable par modules, par exemple:

- suppression de la percée
- suppression ou réduction x1 de l'assaut aéroporté
- suppression de la zone de débarquement britannique
- fusion avec réduction de format du secteur US

..mais il doit y en avoir d'autre.


Koiditzenvous? Je continue de plancher?
avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fluccini le Lun 19 Juil - 19:22

Je trouve le projet fort intéressant, enthousiasmant, même. Mais.... c'est un gros morceau.
Juste un bémole, concernant les aéroportés et la percée
- concernant la zone de parachutages. Si j'ai bien compris, le déroulement de leur partie n'a d"incidence que sur les objectifs que les paras prendront. Si les 3 unités allemandes principales ne peuvent tenter de s'en resaisir, une fois le scenario joué, que feront les joueurs? Ne pourrait on pas, tout simplement, gérer cette table à part, je veux dire, dans un autre espace-temps (un vendredi soir!) en concervant précieusemenésultat des combats.
- Idem pour la percée de la 5eme ID GB. Quelle insidence a t elle dans le reste du projet? ne pourrait on pas la lier d'avantage au reste des combats?

Fluccini
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 819
Nation : Armata Italiana in Russia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Lun 19 Juil - 20:22

Pour les paras, c'est juste, mais en partie seulement. Car si il sont les 6 tours réglementaires pour prendre les objectifs avant la contre-attaque allemande, la partie ne s'arrète pas là..et s'ils en ont encore les moyens ils peuvent continuer à assaillir avec la possibilité par exemple de provoquer un manque d'appro (pour un secteur tiré au hasard) en cours de bataille... affraid ...Idem pour l'artillerie et l'aviation qui peuvent être pris après le départ des blindés allemands, mais avant le contact radio...ou la fin des munitions.

Bref ça crée une incertitude "en cours de baston". On pourrait aussi décaler d'un tour ou deux (T5 ou 6), ..c'est moins favorable aux alliés mais ça peut être plus fun. Ceci dit l'option de jouer en décaler peut être intéressante en cas de soucis de dispo de tel ou tel.

Pour la percée la problématique est la même. La percée (soit a priori la sortie de 20 PV) provoque le retrait général des des allemands sur la tête de pont...en clair, la percée, c'est l'horloge aléatoire de la partie. Donc comme pour les paras, si ça peut-être joué avant, pourquoi pas, c'est c'est plus fun de la jouer en simultané, le temps de impartie à l'opération devenant à la fois aléatoire et dépendant des combats en calabre.

Perso je préfère jouer avec des données fluctuantes en "live", que préétablies, fut-ce au grés de combats précédents. Ici les cartes ne sont pas liées physiquement mais stratégiquement de façon plutôt aigüe....avec pas mal de pression sur les belligérant de ces deux zones "à part".

En terme de synchro la seule exigence c'est que la zone principale ne soit pas en avance sur les 2 autres.

Donc en décalé pourquoi pas, mais ça fait perdre beaucoup de sel à la partie.
Pour la zone "paras" c'est vrai qu'il est probable que son cas soit réglé avant celui des autres. Mais est-ce vraiment un problème?




avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fluccini le Lun 19 Juil - 22:58

C'est un problème pour ceux qui s'y colleraient. L'expé ma dernière partie multi... où je n'ai joué que quatre tours / trois socles... jusqu'à 2 heures du matin.
Une option intéressante serait de permettre aux 3 principales formations allemandes d'envoyer une petite partie de ses unités (disons, le 10eme) pour appuyer soit les FJ, soit la "garnisons" attaquée par les paras. De même, les allié pourraient déplacer leur soutien aérien sur une zone ou l'autre, afin que rebondissement il puisse avoir.

Fluccini
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 819
Nation : Armata Italiana in Russia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fedorovitch le Mar 20 Juil - 10:05

C'est un problème pour ceux qui s'y colleraient. L'expé ma dernière partie multi... où je n'ai joué que quatre tours / trois socles... jusqu'à 2 heures du matin.

Oui et non:

- pour la percée, pas de soucis de ce coté là à mon avis
- pour les paras

* tu jouais 500 pts, là où les joueurs de la 82ème joueraient chacun 1000 pts

* ton départ de la table métait fin à la partie, alors que là quand le cas de la table centrale sera réglée, rien ne contraindra les joueurs à rester. A noter que cette table est dévolue aux joueurs les moins expérimentés et que ça peut aussi arranger certains de ne jouer que le premier jour.

* la problématique de synchro est inverse. Toi tu devais attendre que le reste de la partie progresse. Alors que dans ce cas la table aéroportée peut tout à fait jouer en avance (mais pas en retard)..et comme elle est plus légère que les autres ça ne devrait pas poser de soucis.

Une option intéressante serait de permettre aux 3 principales formations allemandes d'envoyer une petite partie de ses unités (disons, le 10eme) pour appuyer soit les FJ, soit la "garnisons" attaquée par les paras. De même, les allié pourraient déplacer leur soutien aérien sur une zone ou l'autre, afin que rebondissement il puisse avoir.

A voir coté historique, mais il me semble que l'aviation alliée était surtout mobilisée à défendre la flotte harcellée par la Luftwaffe. J'avais donc dévolu ce rôle au soutient Naval qui lui est avéré. Mais pas de soucis sur le principe. Idem pour les soutient allemands (aviation+batterie de 155)

L'envois de détachement en cours de partie me semble peu réaliste et un peu facile pour remettre en cause un avantage acquis de haute lutte sur une carte par un camp ou un autre. En plus ça risque d'être compliqué/tordu à gérer en terme de synchro.
avatar
Fedorovitch
Major
Major

Nombre de messages : 907
Nation : 51-ya armiya
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fluccini le Mar 20 Juil - 10:21

comment gérer l'artillerie?
- D'une part les 155 mm allds et l'artillerie de marine. Combien de munitions? Y a t il de nx stocks de munitions à compter du tour 11? Ont elles la possibilité d'arroser toutes positions sur les 3 tables débarquement + 3 tables assaut?
- Pour les pièces plus légères; on limite à une unité par joueur? Les alliés ont ils la possibilités de faire tirer leurs 105 depuis la mer (depuis les barges, comme ils ont fait en Normandie), ou peut on consitérer qu'il s'agit de pièces de marine plus petites? Disposeraient elles également d'une réappro en munitions, à compter du tour 11?

Fluccini
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 819
Nation : Armata Italiana in Russia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fedorovitch le Mar 20 Juil - 10:48

Oula bonnes questions mais je n'ai pas poussé le taf jusqu'à ces détails là.

A l'arrache comme c'était présent dans mon esprit:

- sur ce genre de scénario unique, la munition aléatoire me paraît appropriée.
- batterie navale pouvant intervenir sur toutes les plages dès le tour 0
- batterie allemande pouvant intervenir à compter du tour 11
- aviation allemande pouvant intervenir sur la zone de débarquement ou la zone de percée
- action du soutient spécial réservée à la zone qui le contacte en premier
- 1 batterie max en effet. On peut tout à fait considérer qu'il s'agit du soutient des destroyers ( en général l'armement principal est du 150+, et le secondaire du 100+ ) donc 105 ou 155 au choix. Le truc c'est que tir naval est plus rasant donc souvent moins efficace que l'artillerie à terre, mais peu importe.

On commence à recenser les volontaires? ..et on fignolera après?
avatar
Fedorovitch
Major
Major

Nombre de messages : 907
Nation : 51-ya armiya
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fedorovitch le Jeu 22 Juil - 11:36

j'ai crobardé la table principale pour voir si le terrain initial était adaptable. Donc je confirme.
Pour la table aéroportée, j'ai identifié la zone.
Pour la table percée, c'est plus flou. Je vais me baser sur le dernier tronçon de la progression de la 5th...même si c'est partiellement fictif, ça fait une base cohérente.

Sinon Francorum m'a relancé. Si j'ai bien compris demain il y aura au moins Sylvain, Pierrick, Quentin, Laurent et moi...on se prend un peu de temps pour en causer?..et avec François (Francorum)?
avatar
Fedorovitch
Major
Major

Nombre de messages : 907
Nation : 51-ya armiya
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fedorovitch le Ven 23 Juil - 11:08

Je pense pouvoir sorti les cartes courant de semaine prochaine. On verra plus clair sur l'effort de terrain à fournir ou pas.

Sinon coté joueurs, comme piste j'ai:

Axe

Quentin et Laurent (29th et 15th PzGr)
JB - à rafraîchir (défense Avellino)
Olivier et Pepe (1°FJ et 16° Pz)

Allié

Olivier et Pierrick (45th US et 36th US)
Sylvain et Mimo ( 56th UK et 5th UK / 1e CND)
Guillaume et Michel - à former (82 Abn)

..que chacun se prononce sur le désir de participer (en supposant que Quentin ne nous quittent pas). Je suis partant pour entrainer JB / Guillaume / Michel. Mais on sera pas trop de deux.

Coté campagne je pensais qu'on pourrait intégrer les vétérans de Sicile dans les OB (en conservant l'XP). Et que les OB à suivre si on continue en Italie, pourraient intégrer les vétérans de Sicile et/ou d'Avalanche.

avatar
Fedorovitch
Major
Major

Nombre de messages : 907
Nation : 51-ya armiya
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fluccini le Ven 23 Juil - 14:48

Tutto va bene... Voir si Regis refait surface!

Fluccini
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 819
Nation : Armata Italiana in Russia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Ven 23 Juil - 15:26

..oui, encore que, il faudrait que ce soit au bon moment. Difficile de le prévoir. D'ailleurs je me disais ..si jamais on est en rade de jouer et condition de le savoir à l'avance, on peut toujours essayer d'inviter un estranger...
avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Lun 26 Juil - 14:06

Première étude



Pour la table principale, j'aimerais caler les 2 limites de corps sur du terrain.
Coté matos.
3m de riviere,
1m30 de fleuve (à la limite je peux fournir
5m de routes secondaires (ça j'ai)
7m de routes principales (Sylvain?)
Les 2 villages de Pierrick simuleront avantageusement Altavilla et Battipaglia.
L'usine (complexe de bâtiments circulaires) peut aussi être simulé par celle de Pierrick
Pour les 5 petits village...une bonne douzaine de bâtiments, pas de soucis. Un temple et une tour seraint du plus belle effet pour Paestum cyclops
Pas de soucis non plus pour les cultures et le relief (y'aura même du rab' chez Sylvain et moi je pense)
Pour le rivage: faut que je regarde si j'ai assez de toile cirée bleue...un jeu de nappe fera l'affaire.

Pour les 2 cartes secondaires c'est plus chaud. Pas trop pour le relief, la végétation et les villages. Mais les routes vont manquer ainsi que le Tanagro...mais on peut s'en sortir avec du ruban affraid
avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Lun 26 Juil - 16:58

Quelques données supplémentaires pour les tables secondaires (je poste au fur et à mesure dès fois que ça souleve des question/pose des problème)...et je ferai un récap à la fin:

Table Avellino (Axe):

600 pts déployés dans les 2 carrés centraux (60x120)
400 pts de renfort arrivant par la route 88. Au moins 150 pts au Tour 2, et au moins 150 pts au tour 4.
Les points d'entrée nord et/ou sud sont déterminés à l'avance pour chaque groupe de renfort.

Table Tanagro

La table est divisées en 5 zones de 120 x 60 (1, 2, 3, 4, 5 du sud au nord )
L'axe déploie de 300 à 500 pts dans chaque zone
Les éléments de chaque zone ne peuvent pas agir autrement que par opportunité ou tir indirect commandé depuis une zone active avant leur tour d'activation (dans l'ordre de 1 à 5: tour 1, 3, 5, 7, 9)

Les 3000 pts alliés entrent également progressivement
Tour 1: 1500 pts dans les 30cm du bord
Tour 5: au moins 300 pts
Tour 7: au moins 300 pts
Tour 9: au moins 300 pts







avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fluccini le Lun 26 Juil - 18:47

Miam!
Quelques questions...
Pour ce qui est des supports aviation ou artillerie, je pense qu'il faudrait préciser si nous utilisons les règles classiques (pour les munitions) et si nous considérons quau tour X (11?) tous sont ré approvisionnés.
Pour ce qui est de l'artillerie de 155 mm allde, ou du soutien de la batterie navale, comment est elle limitée? Même chose? 1 batterie pour l'ensemble des 3 tables (j'imagine).
De même, pour les navions... deux interventions (les avions bombardent, repartent se ravitailler et reviennent au tour... 11?

Aussi... si on considère le tour X (11!!!) comme étant d'une certaine façon la pause nocturne / teatime... Ne serait il pas intéressant que chacun des protagonistes aient à ce désengager au terme de la journée de combat (tour 10?), et que chacun puisse bénéficier de la dite pause pour entreprendre quelques actions, à condition d'être à Y cm (je vous parlerai du Z après!) de tout ennemi visible... Comme, tenter de rallier des unités, ou disposer d'un certain nombre (Z!!!) de retranchements (ou de l'option position préparée, à condition que les unités qui s'enterrent ne soit pas hes de l'ennemi) qu'ils pourraient construire? Ou encore entreprendre d'autres actions (pose de mines pré achetées pour engineers, positionnement d'un préréglage d'artillerie par observateur d'artillerie, tentative de mvt nocturne afin de bénéficier d'une infiltration, ou d'une option "embuscade"...)

Fluccini
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 819
Nation : Armata Italiana in Russia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Lun 26 Juil - 19:57

Cool, tu travailles en aval.. Very Happy

Je prends note et dans l'ensemble je souscris. Sauf pour les mines. Les boys sont censé avancer...donc miner le terrain qu'on va parcourir le lendemain, c'est pas terrible!..ceci fut-il encore raisonnable à la hâte et de nuit!!!.

Idem pour les barbelés, ça me semble surfait..Encore que dans ce cas c'est assez plausible au niveau des points même de débarquement/appro: Paestum, Bivio Cioffi et l'autre au nord.

Mais la réappro, l'activation de la pelle US, le préréglage d'artillerie et l'infiltration..ça oui!...

Pour les procédures et limitations je verrai plus tard en reprenant l'ensemble des détails.
avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Sergeant Mimo le Lun 26 Juil - 21:45

Je garde un œil de loin dessus mais chui avec vous Very Happy
avatar
Sergeant Mimo

Nombre de messages : 267
Nation : UK
Unité : VIIIeme
Date d'inscription : 05/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Mar 27 Juil - 0:06

Cool! Very Happy

Je continue, avec plus de détails cette fois.

Operation Avallino: durée 8 tours

L'opération a pour but de perturber la concentration des troupes allemandes en vue d'une contre-attaque.
Elle a donc lieu après le débarquement est peut être jouée à part (vendredi soir ou autre)
Les résultats de cette opération n'affecte donc l'opération Avalanche qu'à compter du 11° tour.

Les parachutistes sont largués de nuit et sont dotés de charges explosives (1 par section)

Option:
Para: attaque à l'aube + désorganisation ou attaque surprise
Les allemands disposent gratuitement de 14 éléments de retranchements et de barbelés.

Les objectifs (à la fin du 8ème tour)

L'aérodrome:
Installations sous le feu (unité US en mesure de faire feu à 30cm ou moins) > -2 au dé "nombre d'avion"
Installations détruites > pas de support aérien

La batterie ( 3 pièces)
3 unités de servants seront joués dans un bâtiment à part au début du scénario.
Pour disposer d'un 1/3 de support les allemands devront disposer d'une unité de servant (même démoralisée) et d'un canon.

Batterie opérationnelle: gabarit normal
Batterie opérationnelle au 2/3: gabarit moyen (roquettes sur table)
Batterie opérationnelle à 1/3: petit gabarit

Le dépôt
Dépôt sous le feu: pénalité de remise en conditions des matériels engagés dans les tours 1 à 10 (réparations, réapprovisionnement)
Dépôt détruit: une grande unité engagée dans la contre attaque le sera en manque d'approvisionnement. Cette unité sera déterminée au hasard à la phase de ralliement du 11ème tour

Replis
Les paras ayant survécu à la fin du 8ème tour auront une phase de ralliement supplémentaire.
Les unités non démoralisés pourront tenter de s'exfiltrer vers la zone de débarquement en réussissant un test d'expérience
L'entrée de ces unités par le monte Eboli (bord nord de la table principale) sera testé indivisuellement à chaque phas ede ralliement

T11: D6
T12: D5
T13: D4
T14: D3
T15: D2
T16: D1



Opération Baytown

La remontée de la vallée du Tanagro n'est pas soumise au calendrier de l'opération avalanche.
Elle n'est donc pas concernée par la "pause du 10ème tour et pourra être jouée entièrement ou partiellement avant l'opération avalanche.

Si elle est jouée simultanément la contre attaque allemande cessera dès que 20 pts seront sortis par le bord nord de la zone.
Si elle est jouée en avance, la contre attaque allemande cessera selon un aléa relatif au tour de sortie des 20 pts alliés que l'on nommera "God Save Monty"

God save Monty +0 : D3 à 3+
God save Monty +1 : D3 à 2+
God save Monty +2 : D3 à 1+

la partie pourra également être jouée en plusieurs séance. Dans ce cas on notera précisément les positions et les éléments de terrains utilisés.



Avalanche

Options alliées: aucune

Options de l'Axe:

- placement caché
- défenses historiques (remplace "fortifications"): retranchements pour infanterie et pièces d'artillerie + 300 pts de barbelés/barricades/mines, inclus jusqu'à 180 pts d'artillerie: batterie de 105, mortiers de 81, pièces de 75, pièces AA en tous genres.

Paestum, Bivio Cioffi et Pontecagnano sont considérés comme des dépots pour les grandes formations alliés. Ils ne peuvent pas être détruits mais peuvent être tenus sous le feu à la fin du 10ème tour

Je redétaillerai les OB plus tard


Tea Time

A la fin du 10ème tour les opérations cessent pour la nuit.
Un certain nombre d'action auront lieu dans l'ordre suivant

1-Artillerie:
- les batterie sont ravitaillées (en manque d'approvisionnement si dépot sous le feu)

2-Aviation:
- les avions opérationnels sont ravitaillés
- les avions endommagés seront réparés sur 5+ (6+ si aérodrome sous le feu)
- les avions détruits où non réparés sont décomptés du dé "nombre d'avion"

si 1 avion détruit: 12 = 1 avion, 356 = 2 avions
si 2 avions détruits: 1 avion disponible

3- Munitions spéciales (Heat/APCR/Charges creuses, lance flamme..etc)
- elles sont réapprovisionnées sur 4+ (5+ si dépôt sous le feu)

4- Réparations
- matériel réparé sur 5+ (-1 si US, +1 si dépôt sous le feu)
- les blindés/pièces abandonnées par leurs équipages ne pourront être réutilisés (même immobilisés et non réparés) que par des équipage/servant du même type de matériel. Il faudra donc jouer les servant et équipages. Les servant/équipages démoralisés suivront les règle de déroute de l'infanterie.

5- Ligne de front
- une ligne de front sera tracée du nord au sud entre les unités alliés non démoralisés les plus avancées. Des unités peuvent se retrouver encerclées.

6- Parachutages US éventuels

7- Ralliement
Pour le ralliement les conditions de nuit seront appliquées.
Les unités de commandement auront droit à un mouvement gratuit hors de vue de l'ennemi (ou les menant hors de vue de l'ennemi), puis les unités démoralisés pourront tenter de se rallier. Les unités encerclées et en vue de l'ennemi qui ne parviennent pas à se rallier sont capturées.

8- Redéploiement
Toutes les unités (même les commandement ayant bougé gratuitement) pourront effectuer un mouvement complet hors de vue de l'ennemi (ou les menant hors de vue de l'ennemi) derrière la ligne de front.

9- Débarquement des renforts restant (un mouvement complet depuis la plage)

10- Infiltration
Les formations d'éclaireurs et de reconnaissance pourront tenter de s'inflitrer jusqu'à 30cm en avant de la ligne de front sur un test d'expérience. Au lever du jour il est donc possible que des unités adverses se retrouvent sur la même position. Ces unités lors de leur activation pourront tenter de retraiter (sans faire l'objet d'un TO) à 5cm sur un test d'expérience.

11- Retranchement
Les unités d'infanterie peuvent tenter de se retrancher avec un dé d'expérience
Les unités de pionniers peuvent également tenter de placer une barricade avec un dé d'expérience

Contre attaque

Alliés: aviation disponible, les américains peuvent inclure une compagnie de Para qui devra être débarquée ou parachutée de nuit lors du tea time.

Options:
Axe: attaque surprise ou bombardement préparatoire
Allié: embuscade (éléments en renforts ou non visible à la fin du tea time) ou réserve mobile (débarquement tardif) ou fanatisme (anglais uniquement) ou bombardement préréglé.

avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Mer 28 Juil - 17:27

Proposition d'Ob pour la partie principale. C'est orienté "historique" mais ça reste assez souple je trouve. D2solé si c'est un peu flou, mais ça me fait gagner du temps^^



Y'a 2 ou 3 petits bugs ( le warspite - s'il survit avant - est dispo à partir du tour 16 comme le Valiant)
Je corrigerai le moment venu. Il reste aussi à établir les profil de l'aviation. Je laisse murir un peu et je reprendrai tout d'un bloc.
avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fluccini le Mer 28 Juil - 19:45

Achtung Achtung!
N'est ce pas trop restrictif que de coller à des OB historico-historik? C'est un point de vue qui se défend, mais pour moi, trop coller à l'historique enlève du sel au jeu, à moins qu'on parte dans un trip' reconstitution plutôt qu'une adaptation pour entamer une campagne.
Avec ce système, on sait d'avance, par exemple, que l'entrée des troupes US sera fracassante... Aucune option possible, pour eux, lors de la première vague (attaque à l'aube, donc, sans supprt naval) Ils se voient obligés d'aligner 1 cie de conscrits hésitants en premiere vague, sans aucun support... Ce sera franchement difficile d'atteindre 300 points syndicaux en alignant de pareils bêtes (alors que dans un scenario classique, la première vague peut potentiellement faire 900 points!!!) qui feront face à potentiellement 500 + 180 pts chez les boulons...
je suis surpris que 120 à 180 points de fortification puissent se métamorphoser en autant de points de supports. Les fortifications protègent le défenseur, canalisent l'attaque... 180 points de troupes en plus, c'est complètement différent. On s'éloigne franchement d'un scenario "débarquement" classique. cela signifie que le défenseur pourra se retrouver, par exemple, avec une batterie de 105 mm en plus des 500 points "classiques". Sachant qu'on a en face au moins deux vagues successives de piétailles en slip de bain. C'est l'opération "souriez, vous êtes filmés"!
Pourquoi ne pas se donner un peu plus de liberté, et coller plus au scenario (en limitant, pour autant, le choix des options possibles...)
Ou alors.... je n'ai pas compris qq chose... Suis fatigué, désolé....

Fluccini
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 819
Nation : Armata Italiana in Russia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Mer 28 Juil - 22:39

Arf!..toujours la même rengaine..pfiouuu! L'historicité ça plait quand c'est avantageux, et quand c'est plus sportif, ça plait beaucoup moins...Rolling Eyes

Sur Troïna j'ai donné du mou sur les OB... Résultat, mortiers de 120 et churchill dans la montagne.Rolling Eyes..dire que je culpabilisais presque de mettre 2 tigres en renfort rendeer ...Alors oui cette fois je préfère coller plus près...et oui sur ce point c'est mon choix, et je n'ai pas le début de la moitié d'une envie de revenir dessus. Si ça plait pas, tant pis je passerai la main. On a largement le temps pour ça.

En démarrage de campagne, on garde ce qui nous intéresse avec son XP, voire rien du tout si on veut.

La nuit c'est 1 à 3 tour. Après il y a quand même l'aviation et le lance roquette (gratos tous les 2 ) entrent en jeu. Et la nuit a aussi ses avantages non négligeables. Et là quand les pélots tomberont à la levée du jour l'absence de tranchée/bunker se fera cruellement sentir...ça aussi ça change tout...Même avec 180 pts..qui ne sont pas des troupes: 1 batterie de 105 ou 3 mortiers de 81 ou 2 flak 36 par exemple....qui ne seront pas dans des bunkers, et qui n'augmenteront pas la cohésion de l'infanterie. ..et qui de nuit ne verront pas l'infanterie au delà de 20cm en dehors des point éclairés par des fusées... Par contre on peut décaller les vétérans en les rendant disponibles dès la 2ème vague, ce qui permet d'envoyer tous les bleus en première vague sous le couvert de la nuit.

"souriez, vous êtes filmés"

C'est à peu près ce que les boulons ont annoncé aux ricains par mégaphone quand ils ont débarqué^^

Alors oui c'est chaud pour les assaillants, surtout pour les 3 premiers tours. Mais si on va par là la contre attaque se fera dans un rapport de quasi parité, avec pas mal d'avantages en sus pour les alliés dans l'intervalle, ce qui est très défavorable aux allemands.


...comme dit à la dernière tentative déjà, quand y'a de la gène y'a pas de plaisir. Perso je ne jouerai pas un scénario sur le mode Troïna, et d'évidence Pierrick ne prendra pas de plaisir sur un scénario à la sauce que je propose...donc à mon sens c'est déjà mort.

Mais bon, on peut toujours voter

1- Scénar historique
2- Scénar à la carte

Je vote 1

Et les autres?


Dernière édition par Sicilia Nostra le Mer 28 Juil - 23:05, édité 1 fois
avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Mer 28 Juil - 23:00

J'ajoute que des débarquements en mode "standart" on peut en jouer tous vendredi soir...et que pour moi l'intéret de ce genre d'opportunité c'est de jouer hors des sentiers battus. Je laisse la chose en suspend jusqu'à la fin de la semaine le temps que chacun se prononce.
avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Fluccini le Jeu 29 Juil - 0:18

Rha.. Bah je dis p'us rien.

Fluccini
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 819
Nation : Armata Italiana in Russia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Feldgendarmerie le Jeu 29 Juil - 1:12

C'est pas le soucis. Perso je pense que l'ouverture est chaude pour les US mais jouable. Quoique il faut peut-être que je réajuste le cas du support de 105 lors du débarquement qui est probématique tel quel sur l'ensemble de la partie.

Le truc c'est que pour Troïna et dans une moindre mesure sur Gela, j'ai recalé sur l'option "libre" selon la volonté des joueurs alliés. Pour la troisième j'aprécierai fort beaucoup qu'on m'accorde de finaliser le scenario (et le travail de recherche fait en amont) sur un mode plus historique. Et ce d'autant plus que dans ce cas précis la balance s'inverse sur les 2 jours. Aller chopper des objectifs à 200 cm à 1 vs 1 dans des conditions possiblement défavorable (support naval et aérien en sus, possibilité de manque de ravitaillement sur une table, risque de replis prématuré, de renforts de quelques paras, options de retranchement et d'infiltration..etc) n'est pas moins une gageure que d'ouvrir le bal à la Texane.

Je suis vraiment le seul à être tenté de rejouer des situations historiques fut-ce elles délicates, en essayant de restranscrire l'ambiance et les particularités de tel ou tel engagement?

En campagne on joue parfois des "exercices obligés" à cause des OB limités, ou de conditions météo défavorable. N'est-ce pas amusant pour autant, voir même plus?

Aussi je suis déçu que tu n'aies pas apprécié le dégottage historique de lance-roquettes sur LCT Crying or Very sad ..et à part les vagues d'assaut partiellement imposées (qui en contrepartie sont face à une défense imposée dans la même mesure: 500 pts dont mini 345 pts de CR de Panzergrenadier ça fait pas beaucoup en cohésion), il y a quand même très peu de restrictions....et même la possibilité pour les alliés d'adapter leur renforts en cours de partie.

Tu en dis quoi? (noussafonlémoyendefoufairparlé!! Twisted Evil )



Dernière édition par Sicilia Nostra le Jeu 29 Juil - 21:16, édité 1 fois
avatar
Feldgendarmerie

Nombre de messages : 680
Nation : Feldgendarmerie
Unité : Les Ecluseurs
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://campagneldt.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ancien sujet "Operation Avalanche"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum