Exemple de QG fluffien... Il carro Fluccini et Paolo Guzzi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exemple de QG fluffien... Il carro Fluccini et Paolo Guzzi

Message par Fluccini le Ven 28 Juil - 21:57

PIETRINO FLUCCINI ET PAOLO GUZZI

Les Fluccini tireraient leur patronyme d'un obscur moine britannique, Saint Flushomban, venu au VIIeme siècle en Italie pour y conclure une vie d'ascète et, finalement, s'y convertir au music-hall.

La famille est installée à Assise depuis au moins le XIIIeme siècle, preuve en est qu'elle est mentionnée pour la première fois dans la Vita di Fra San Francesco écrite entre 1308 et 1312 par Don Pellegrino al Monte. Le patriarche Pietrino Primo Fluccini, drapier de son état,  aurait fait don à Saint François d'une culotte en velours vermillon, ourlée de soie d'importation chinoise, d'une valeur de 30 ducats, culotte qu'il porta quand le Très Saint Homme rencontra celle qui allait devenir Sainte Claire. L'on dit que, autant que par les stigmates qu'il portait, Claire succomba au charme de la culotte. D'où la fameuse expression "le petit François dans une culotte de velours". Sinon qu'on devrait dire "le petit François dans la culotte de velours des très bons et très chrétiens Fluccini"

Voilà donc, depuis, une famille imprégnée de fois chrétienne, dont la conduite a toujours été dictée par l'honneur et la gloire, mise au service de Dieu.

Pietrino Fluccini (23 générations plus tard), naquit en 1896 a la Ca Fluccini, agréable villa bordée d'oliviers millénaires sise sur les collines dominant Assise. Une scolarité sans problème lui fit intégrer l'école militaire de Turin d'où il sortit Tenente. Il a combattu les Autrichiens au 3eme régiment de Bersaglieri entre 1915 et 1917, date à laquelle, laissé pour mort par ses camarades en retraite, il fut fait prisonnier.

Soigné à l'hôpital Saint Ulrich de Brettenflücht, il fut ensuite interné au camp de Sainte Gudrun sur Rekenau, puis, après deux tentatives infructueuses d'évasion, à la forteresse d'Helmutigburg. C'est là qu'il fit la connaissance du sous lieutenant Paolo Guzzi, lui aussi "récidiviste", avec lequel il parvint à s'enfuir, grimer respectivement  en empereur et impératrice d'Autriche, sous les acclamations nourris de leurs geôliers...

Revenus tous deux en Italie en septembre 1918, ils furent versés au 1er bataillon de chars de combat tout nouvellement créé et équipé de surpuissants Renault FT17 importés, mais ils n'eurent pas le temps d'être à nouveau appelés au front, l'armistice les rendant pour un temps à leur famille respective.

Guzzi, féru de mécanique et sportif de l'extrême, inventa le moteur "guzzi" à explosion chiantique qu'il revendit à la FIAT pour 1 000 000 000 de lires symboliques, et chevauchant la machine qu'il avait contribuée à créer, fut le premier Italien qui réussi à passer le cap des 35 km par heure en motocyclette, le 28 octobre 1922. Mais son exploit, du fait de l'actualité brûlante, resta largement méconnu. De cette date, il garde un souvenir amère, et un ressenti flagrant pour le Duce, qui lui vola la vedette.

Pour Pietrino Fluccini, on s'en doute, point de retour à la vie civile. Il s'accorda cependant un an avant de réintégrer son unité, année durant laquelle il entama, jusqu'à Venise, un tour du monde épique en accompagnant C. Maltese, ami d'enfance. Ce fabuleux voyage, qui l'avait fait partir d'Assise, via Sienne, Florence, Bologne et Ravenne ne s'interrompit qu'après 16 jours de route quant à la gare de Santa Lucia, il aida à se relever Marie Thérèse tout droit sortie du couvent Ste Ursuline de Caen, qui avait été jetée à terre par un jeune malfrat, sans doute anarchiste, qui fut par la suite rattrapé et vertement tancé par Fluccini. Marie Thérèse, de son vrai nom Marie Chantal Leclerc'h de Haute Flush,  fille puinée d'une excellente famille de cette France, fille aînée de l'Eglise catholique et romaine, tomba éperdument amoureuse de son sauveur, et ne pu que rompre son vœu de chasteté à la minute même où elle entendit le charmant accent toscan du... Toscan.

Défroquer une nonne lui attira les foudres du Vatican, qui excommunia le couple le jour de leurs noces, ainsi que la détestation de leurs familles respectives, qui les déshéritèrent derechef.

Mais trente quatre mois et six enfants plus tard, le couple rentra en grâce...  Marie Chantal Fluccini avait effectivement été personnellement remerciée par le duce, qui la visita à la maternité Sainte Benoite des Frehançais de Rome, où elle venait d'accoucher de sa troisième paire de jumeaux. Il déclara, le lendemain, Piazza de Venezia, devant une foule innombrable, que le couple formait la famille italienne idéale, et quand ils apprirent que la Cinecitta avait envoyé un scénariste de renom parce qu'on envisageait de faire un film sur leur histoire, père, mère, beaux parents, tous s'excusèrent platement, et l'on se dit stupéfait d'avoir été si dur, l'on apporta bien des présents, bien des promesses...

Cette soudaine notoriété fut aussi propice à l'amitié qui nouait Guzzi et Fluccini. Depuis la guerre, ils s'étaient perdus de vue. Cependant, maintenant cadreur et cameraman, il fut de ceux qui accompagnèrent Filippo Filipino, journaliste pour les nouvelles filmographiques de la "Luce", envoyé là pour interviewer le couple, à la naissance de leur 7eme enfant.

Tel un sergent recruteur prussien, le chianti ayant coulé à flots durant trois jours et trois nuits, Fluccini réussit finalement à décider Guzzi à rempiler.

C'est tout naturellement que les deux hommes intégrèrent le LXVIIe Battaglione Bersaglieri Caorazzato, unité d'élite équipé de L6/40, peu avant que l'unité ne soit envoyée sur le front russe.

IL CARRO FLUCCINI ET PAOLO GUZZI

Le Carro Fluccini est un L6/40, équipage élite, équipé d'une AAMG.


Le célebrissime Fluccini et son Carro

Paolo Guzzi est représenté par un socle de Bersaglieri Motociclisti. Sa grande adresse en fait une estafette des plus efficace. Il peut être joué, au choix de Fluccini (ce choix doit être déterminé avant la mise en place du scenario):
> en socle de INF sur moto, reco, elite.
> en socle d'observateur sur moto, élite, pouvant appeler le feu de n'importe quelle batterie hors ou sur table.
> ou simplement en donnant à Fluccini un bonus de +1 pour appeler l'artillerie ou l'aviation hors table.


L'estafette d'élite Paolo Guzzi en pleine action

Fluccini
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 819
Nation : Armata Italiana in Russia
Date d'inscription : 01/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum